Suite à une longue maladie, Anouar Kachti, joueur licencié depuis de nombreuses années au club de Beauvais, nous a malheureusement quittés. L’Oise échiquéenne est en deuil.

Anouar avait une grande passion pour les échecs et un enthousiasme communicatif. Il était reconnu et apprécié par beaucoup. A Beauvais, il a animé des séances pour les jeunes au sein du club et aussi en dehors du club, dans le milieu associatif. Il savait s’occuper admirablement des enfants. Il invitait souvent chez lui tous les passionnés pour disputer des parties jusque tard dans la soirée.

Anouar, au premier plan à droite, lors d’une ronde du Grand Prix de l’Oise à Songeons

Anouar était quelqu’un d’à part. Il avait commencé à travailler très jeune et n’avait pas suivi de longues études mais c’était un esprit curieux, doué d’une grande intelligence. Il jouait avec ses propres idées, aimait créer sur l’échiquier. C’était aussi un combattant, capable de battre des joueurs plus forts avec son style incisif. Beaucoup pensent qu’Anouar visait le tout pour l’attaque. Je n’en suis pas sûr. Ses plus belles idées étaient, me semble-t-il, profondément stratégiques.

Anouar, à gauche, face à Dominique Heudre, ex-président du CDJEO

Heureux de jouer, il avait toujours le sourire et allait vers les autres. Il avait également ses défauts. Mais, au fond, il avait un énorme coeur. Ayant connu de dures situations, il a aussi aidé et soutenu de nombreuses personnes en difficulté.

Pour moi, Anouar était un artiste, quelqu’un qui voulait créer à partir de ses propres idées, quitte à déranger parfois. Dans ses réflexions, qu’il avait menées lui-même, il rejoignait celles de philosophes érudits. Comme tout artiste, Anouar était aussi en quête de reconnaissance. Les enfants le lui accordaient aisément, les adultes plus difficilement peut-être.

Au cours des années, j’ai eu parfois des différents avec lui mais il m’a appris beaucoup de choses. C’est en partie grâce à lui que je suis devenu animateur d’échecs.

Tu as ma reconnaissance Anouar comme celle de beaucoup d’autres personnes dans le monde des échecs et au-delà.

Chapeau l’artiste !

Au revoir Anouar.

Dominique Gibert et moi-même nous joignons à toute l’Oise échiquéenne, présentant nos plus sincères condoléances à sa famille, ses proches et ses amis.

Article site de l’Echiquier Beauvaisien

Article site du Comité de l’Oise

Catégories : Divers

0 commentaire

Laisser un commentaire